O Sensei Morihei Ueshiba (1883-1969)

Fondateur de l'aïkido

L'invention et l'esprit de l'aïkido

L'aïkido est un art martial moderne créé par Morihei Ueshiba au début du XXe siècle.  Morihei Ueshiba s'est inspiré des arts martiaux traditionnels japonais, pratiqués par les samouraïs, notamment le Jujutsu, l'art du sabre et de la lance, pour créer l'aikido.

Contrairement à de nombreux arts martiaux traditionnels, qui cherchent à détruire l'attaquant,  l'aïkido cherche à neutraliser l'intention agressive de l'adversaire.

 L'aïkido est l'art de s'accorder avec l'esprit-énergie qui anime chaque élément. Il n'est pas l'opposition de forces antagonistes, diamétralement opposées, mais la parfaite harmonie de ces deux forces. De par ces principes (harmonie-entente-accord), l'aïkido ne peut être un art martial de compétition, puisque le seul "adversaire" est soi-même. 

Ce principe de "non-violence", base mentale de l'aïkido, consiste à faire le "vide" en soi, pour comprendre et se rapprocher de tout ce qui nous entoure, quelles qu'en soient les manifestations, calmes ou violentes, paisibles ou destructrices, de façon à se mettre en parfaite harmonie avec cet univers.

Le développement de l'aïkido dans le monde

Le Hombu Dojo, dojo historique où l'aïkido fut pratiqué et enseigné pour la première fois,  fut construit en 1931 à Tokyo. En 1942, le fondateur O Sensei, nomme son fils,   Kisshomaru Ueshiba, directeur du Hombu Dojo.

En 1948 l'organisation aïkikaï est officiellement créée, et O Sensei charge Kisshomaru Ueshiba de structurer et favoriser le développement de l'aïkido au Japon et dans le monde. Jusqu'alors, seule une élite (militaires, hauts fonctionnaires et nobles) avait la possibilité d'étudier l'aïkido.

 

Ô Senseï laisse son fils et ses élèves s'occuper du Hombu Dojo et se retire à Iwama, où il continuera d'enseigner l'aïkido jusqu'à sa mort le 26 avril 1969.

 

Dès le début des années 1950, l'aïkikaï envoie de nombreux experts de par le monde.

Kisshomaru Ueshiba (1921-1999), Doshu.

Moriteru Ueshiba, Doshu actuel.

Le développement de l'aïkido en France

La France a reçu les maîtres suivants :

  •  1951 Minoru Mochizuki

  •  1955 Tadashi Abe

  •  1959 Mutsuro Nakazono

  •  1963 Masamichi Noro

  •  1965 Nobuyoshi Tamura

  •  Hirokazu Kobayashi (à titre privé)

 

André Nocquet, pionnier de l'aïkido, élève de O Sensei de 1955 à 1957, fut très actif dans le dévelopement de l'aïkido en France. En 1984 il fonde le groupe d'aïkido André Noquet (GAAN) qui deviendra le groupe historique (GHAAN) en 1988.

En 1962, la Belgique a reçu le maître Aritomo Murashige, 9e dan (1895-1964), délégué personnel de O Sensei.

Minoru Mochizuki

Minoru Mochizuki

Nobuyoshi Tamura

Nobuyoshi Tamura

Tadachi Abe

Tadashi Abe

Hirokatzu Kobayashi

Mutsuro Nakazano

Mutsuro Nakazano

André Nocquet

André Nocquet

Masamichi Noro

Masamichi Noro

Aritoro Murasi

Aritomo Murashige

Aritoro Murasi